EUROPE/ITALIE - Béatification du Père Cremonesi, « une sainteté synthétisable en trois éléments fondamentaux : la foi, la charité et la pauvreté »

Fides FR - www.fides.org - Lun, 21/10/2019 - 10:51
Crème – « Par le témoignage de sa vie généreusement offerte par amour du Christ, le Bienheureux Père Cremonesi parle aujourd’hui à ce Diocèse de Crème et le stimule dans son témoignage rendu à l’Evangile de la charité. Il parle aux missionnaires qui, sollicités par le mandat du Christ, « allez et enseignez tous les peuples », se sont rendus sur les routes du monde pour annoncer la Bonne Nouvelle du Salut à tous les hommes, en particulier les plus nécessiteux. Il parle à toute l’Eglise en rappelant que mourir pour la foi constitue un don concédé seulement à quelques-uns mais que vivre la foi est un appel adressé à tous comme nous exhorte justement le thème de cette Journée missionnaire mondiale : Baptisés et envoyés ». Telles sont les paroles de S.Em. le Cardinal Angelo Becciu, Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, à l’occasion de la béatification du missionnaire de l’Institut pontificales des missions étrangères, le Père Alberto Cremonesi , qui a célébré le rite en la Cathédrale de Crème dans l’après-midi du 19 octobre .
Le Cardinal a rappelé dans son homélie que la liturgie de béatification se déroulait « à la veille de la Journée missionnaire mondiale et à la date même à laquelle le Père Cremonesi célébra sa première Messe en cette terre de Crème ». En outre, « nous vivons actuellement le Mois missionnaire extraordinaire » dédié au thème « Baptisés et envoyés ». « Chaque baptisé doit en outre se sentir sollicité par sa propre vocation à la sainteté. En cela le Bienheureux Père Cremonesi constitue un modèle à suivre du fait du caractère exemplaire d’une donation sans limites vis-à-vis de l’appel de Dieu ».
Le Père Cremonesi fut un homme de foi profonde, d’intense prière et de charité marquée envers les pauvres, les jeunes et les paysans. « Ce fut justement sa charité – a souligné le Cardinal – qui l’a porté à offrir en fin de compte sa vie pour défendre son peuple. Le Bienheureux Père Cremonesi est une belle figure de vie sacerdotale et religieuse, un missionnaire qui a consommé son existence dans le don de sa propre vie. Entièrement voué à Dieu et à la mission évangélisatrice, il était totalement détaché de lui-même : son existence était donnée à son peuple, duquel il avait voulu partager la condition de pauvreté, en renonçant à tout privilège, même minime. Sa sainteté peut se résumer en trois éléments fondamentaux : la foi, la charité et la pauvreté ».
Le Cardinal Becciu a par suite rappelé le contexte historique et politique du Myanmar dans lequel se place le martyre du Père Cremonesi. « Avec le début de la guerre civile au lendemain de l’indépendance , la situation de l’Eglise précipita vers une véritable persécution, accompagnée par une explosion de violence et d’hostilité ouverte vis-à-vis de la foi catholique et des missionnaires ». Dans tous les cas, a-t-il souligné, « le sacrifice du Bienheureux Père Cremonesi n’a pas été vain. Il est comme le grain de blé de la parabole évangélique qui doit mourir pour porter du fruit », poursuivant : « La béatification du Père Cremonesi constitue un encouragement à l’Eglise au Myanmar afin qu’elle poursuive son engagement pour favoriser le dépassement des blessures spirituelles et morales, en portant le médicament restaurateurs de la miséricorde de Dieu à la population qui a souffert à cause des conflits et de la répression et qui parcourt avec difficulté la route de la liberté, de la justice et de la paix ».
Enfin, le Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints a mis en évidence que le Bienheureux Père Cremonesi « nous rappelle à nous tous que l’avenir de nos communautés et de nos nations n’appartiendra pas à ceux qui diffusent la haine et la violence mais de ceux qui sèment la fraternité, l’accueil et le partage ». Le Cardinal a conclu son homélie en confiant à l’intercession du nouveau Bienheureux un autre missionnaire provenant de ce même territoire, le Père Pier Luigi Maccalli, enlevé voici plus d’un an. « Bienheureux Père Cremonesi, priez pour nous mais surtout priez afin qu’un autre prêtre de cette terre, missionnaire en Afrique, le Père Maccalli, retrouve bientôt la liberté ! ».
Categorías: De l’Eglise

ASIE/PHILIPPINES - Appel de l’Archevêque de Manille à « prier et soutenir la mission »

Fides FR - www.fides.org - Lun, 21/10/2019 - 10:16
Manille – « Il faut prier et soutenir la mission » : telle est l’invitation adressée par S.Em. le Cardinal Luis Antonio Tagle, Archevêque de Manille, aux fidèles philippins réunis hier dans la capitale philippine pour la Messe de la Journée missionnaire mondiale. « Les catholiques sont appelés à aller en mission ensemble. La mission n’est pas un devoir bricolé mais communautaire, pour et avec les autres et surtout avec le Christ. La mission n’est pas seulement réservée à quelques individus : elle est pour tous. La mission se fait en communauté. Elle est ecclésiale : toute l’Eglise est en mission. Chaque baptisé est envoyé en mission par le Christ et par l’Eglise » a-t-il déclaré.
« Chaque baptisé qui vit la vie dans le Christ en participant à sa mort et à sa résurrection est en ce moment missionnaire » a déclaré le Cardinal Tagle. Cependant, pour être missionnaires, a-t-il souligné, il est nécessaire « d’avoir une rencontre personnelle avec Jésus ». « Il n’existe aucune mission, aucune annonce de l’Evangile en l’absence d’une rencontre avec Jésus qui est l’Evangile » a-t-il déclaré. La mission consiste à « témoigner le Christ », ce qui signifie « porter avec le Christ sa croix » et « vivre sa charité, en la partageant avec le monde, en particulier avec les nécessiteux ».
Des milliers de personnes se sont rassemblées pour l’événement organisé par l’Archidiocèse de Manille, en coordination avec les Œuvres pontificales missionnaires des Philippines pour célébrer la Journée missionnaire mondiale, clou du Mois missionnaire extraordinaire proclamé par le Pape François pour octobre 2019.
La rencontre missionnaire organisée à Manille prévoyait des liturgies, des rencontres, des concerts, des témoignages de prêtres, de religieux et de laïcs engagés dans la mission.
Categorías: De l’Eglise

Páginas