Yopougon, 17/01/2017 "Nous tous sommes devenus des missionnaires de la paix" c’est avec ces mots que M. Charles Raudot de Chatenay, Chef de section gouvernance de l'Union Européen en Cote d'Ivoire,  a terminé son allocution lors de la cérémonie de clôture du projet Apprendre la paix, qui s'est déroulée jeudi 12 janvier 2017, dans les locaux du Centre Polyvalente Saint Laurent à Yopougon-Kouté. 

Le projet Apprendre la paix a commencé il y deux ans avec pour but de sensibiliser, surtout, les jeunes et les enfants à la valeur de la paix, afin d’apporter une petite contribution au développement de la paix en Cote d'Ivoire après la crise post-électorale de 2011. Le projet a été opérationnel grâce aux financements de l'Union Européen et de Co.Mi.Vi.S. et à travers le partenariat entre la Communauté Missionnaire de Villaregia, l'association Livres pour tous et d'autres institutions publiques et privées. Des actions ont été réalisé dans plusieurs domaines: la constitutions ou le renforcement des 190 clubs de la paix dans les institutes scolastiques de Yopougon, Treichville et Adjamé ; la constitution d'un réseau d'associations ; le renforcement de trois bibliothèques ; la sensibilisations aux droits de l'hommes dans les quartiers, à travers l'ouvre des plusieurs jeunes bénévoles appelés les sentinelles de la paix ; plus de quarante activités de bibliothèque itinérante dans le quartiers les plus précaires ; les activités dans la Maison d’Arrêt et de Correction de Abidjan (MACA),...

Les fruits du projet ont été présentés aussi par une chorographie des sentinelles de la paix et également par un sketch des membres du club de la paix d’un des Lycées bénéficiers du projet. A travers leur art, ils ont donné la confirmation claire que l’itinéraire d’éducation à la paix a été important pour  et dans leur vie.

En clôturant la cérémonie, Mgr. Jean Salomon Lezoutié (Évêque de Yopougon) a exhorté toutes les personnes présentes à être violent... contre soi-même et contre son-propre égoïsme, pour aller toujours à la rencontre des autres et devenir ensemble des artisans de paix.